La ferme


« Depuis bientôt sept générations, la famille Reynaud vit au rythme des saisons, accrochée au flan de la Servelle, montagne qui domine le village de Brette.
Dans ce hameau, la vie reste simplement liée aux travaux des champs et des troupeaux.

L’année commence doucement entre paperasse, petit artisanat et surtout la surveillance des « futures mamans ».

Février sent déjà le printemps : les naissances des chevreaux et des agneaux occupent tout le monde jour et nuit.
Si le temps le permet, Hervé s’échappe dans ses champs pour les labours ou les semis de printemps.

Mars voit les soins aux bébés et à leur mère s’intensifier ; la traite avec les premiers fromages commence.
Les arbres fruitiers sont taillés, le potager démange le bout des doigts : on sème sous abris…
Les poules se remettent à pondre dès l’apparition d’un peu de chaleur.

En avril-mai c’est le coup de collier à donner : tout est à faire !Les champs, les fromages, sortir les troupeaux, mettre en place le potager, etc…
On mange les premiers légumes et le beau temps nous amène nos premiers visiteurs citadins.
Le camping ouvre, la piscine se remplit avec l’eau de la source.

Les foins arrivent avec juin ; le petit épeautre ondule dans les champs et la lavande lance ses premiers épis à la conquête du ciel…
Ceux qui viennent à la rencontre de notre vie partagent ces moments pleins de lumière et d’odeurs : la Drôme Provençale s’exprime dans tous ses sens !

En juillet et août : foin, troupeaux et fromages ; lavande et distillation ; potager et moments choisis avec les estivants d’ici et d’ailleurs. En un mot : convivialité.

Septembre amène la rentrée scolaire : le camping se vide doucement, l’automne montre ses prémices avec le tarissement des brebis. Les boucs et les béliers retrouvent leurs compagnes en prévision des prochaines mises-bas.
Le travail s’apaise et nous offre un peu de liberté. Si les orages ont été au rendez-vous les champignons parfument nos assiettes !
Les chasseurs sont de retour : ils vont prélever un certain nombre d’animaux ce qui nous permettra de mieux protéger nos cultures !L’ambiance entre eux reste familiale et bon enfant.

Octobre signe le temps des semis d’automne sur les terres labourées par Hervé en septembre.
Le petit épeautre passera l’hiver en champs ;la récolte des noix arrive avec son cortège de tâches annexes : lavage, séchage, triage, etc…mais Papy Hubert y travaille depuis le mois de juillet entre arrosage et clôtures sinon les sangliers mangent tout !!!
Le ramassage des noix dure trois semaines avec l’aide de quelques amis puis vient le temps du cassage avec une machine avant que les anciens ne se réunissent autour de la table de la cuisine pour tout trier : c’est  le long et minutieux travail des veillées d’hiver…

Novembre nous fait rentrer dans la saison froide : les chèvres sont taries, les troupeaux rentrés en bergerie : on échange le travaille en fromagerie contre celui de la comptabilité bien au chaud à la maison.
Le potager entre aussi en hibernation après avoir fini les récoltes et préparé le printemps suivant.
A la maison, Nathalie emballe, étiquette, fabrique les produits que vous retrouverez à la boutique de la ferme.
La nouvelle saison s’annonce…

Au magasin de producteurs :
Cette saison nous permet aussi d'aller y faire nos permanences et d'y rencontrer ainsi nos clients...

 

 

La ferme-auberge
(Sur réservation , merci)

Quand la passion nous tient... produire ne suffit pas : on a envie de plus... de partager jusqu'au bout nos produits, de les mettre en valeur !

Ainsi se définit la ferme-auberge « Au bonheur du jour ». Le challenge à relever est audacieux : produire, (re)-cueillir, cuisinier et servir les « bonheurs » de notre ferme…

La production est gourmande, pas seulement pour nos papilles mais aussi en temps et du temps pour cuisiner, il en faut encore.

C'est pourquoi « Au bonheur du jour » n'a pas de carte, juste un menu pour tous pareil, qui change au fil des saisons, des aléas climatiques et des envies créatives de Nathalie.

La ferme-auberge est ouverte habituellement les vendredis, samedis et dimanches.
Si vous souhaitez venir un autre jour ou en groupe (minimum 8 personnesà, merci de nous contacter.

En plus des menus traditionnels ou repas séjour servis le soir et le dimanche à midi, Nathalie a envie de vous faire plaisir avec de tous petits plats joyeux et colorés tant visuellement que gustativement : les assiettes découvertes.

Ainsi vous pourrez déguster : tartines, part de tartes, salades, pizza maison, soupes... à petit prix et grand plaisir soit avant ou après une ballade, qu'elle soit à pied, à vélo ou à cheval, voir même lors d'une virée en voiture ou à moto.

Il reste judicieux de nous informer de votre venue même pour ces petits plats.

Si vous omettez de le faire, nous vous demanderons un peu de patience...


Menus Traditionnels
Menus Traditionnels Carte Séjour Assiettes découvertes Carte des Boissons

Accueil personnes en situation de handicap
ACCUEIL PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP
Pension complète, régime spéciaux
ou besoin particulier, nous contacter :
04 75 27 20 90 - 06 85 15 88 26 - obonheurdujour@aol.com

Capacité d'accueil de la ferme-auberge : 15, 20 personnes


Logo AB Logo EUR Logo RTL   

Accueil
| Chambres d'Hôte | La ferme | Le camping | Les animations | Actualité | Contact